Home Politique Sésame de l’enfer

Sésame de l’enfer

Souffre-douleur, c’est le label de la CEDEAO, l’espace communautaire en proie à une course effrénée de ses dirigeants pour un Pouvoir à vie, en toute violation du Protocole de la bonne gouvernance et de la Démocratie qui décourage toute modification constitutionnelle portant atteinte aux principes de l’Alternance au Pouvoir. Un et deux mandats, c’est fini ! Mais c’est sans compter avec l’incroyable talent du syndicat des insatiables du Pouvoir qui ont créé leur contournement des principes démocratiques.

Les constitutions sont taillées sur mesure et le principe de la limitation du mandat présidentiel n’a plus de force contraignante. Lomé, Abidjan, Conakry, le principe du troisième sésame est acquis. Un troisième mandat qui ouvre
les portes de tous les malheurs. Instabilité politique, incertitude qui aggravent les défis que pose le terrorisme dans la
sous-région. Pis, le troisième mandat est un chemin tracé au doute, à la méfiance et toutes choses qui hantent les
Pouvoirs réfractaires à l’Alternance. Un mandat de trop, le mandat qui installe au sommet de l’Etat une paranoïa, un
manque d’inspiration empêchant ainsi les gouvernements de conduire les politiques de développement. A l’inverse,
toutes les énergies sont focalisées sur les défis sécuritaires et les moyens tordus pour empêcher toutes les tentatives de soulèvement. Comme un château de cartes, les bonnes œuvres et initiatives salutaires des premiers et seconds mandats s’écroulent.
Le mandat de trop, est un mandat sans répit, meublé de tumultes, d’exactions, bref, c’est le mandat qui
réinstalle la dictature sous une forme déguisée. Tout le monde est obligé de regarder dans la direction de la perdition. C’est la triste réalité et c’est ce que certaines populations de l’espace communautaire vivent en attendant de trouver le bout du tunnel. La mobilisation au Mali peut servir de déclic, c’est pourquoi toutes les prières du syndicat des
présidents uniques en leur genre, irremplaçables au sein de leurs partis politiques sont activées contre la délivrance
du peuple malien à travers la rue.
Seulement, l’Histoire n’appartient pas aux hommes forts, mais plutôt aux peuples engagés, dévoués et déterminés. L’espace communautaire est en feu et il faut le reconnaître, les principes démocratiques foulés au pied sont à la base du drame qui se prépare en Côte d’Ivoire et en Guinée. Tout droit dans le mur, contre vents et marées, Ouattara et Condé foncent tête baissée avec le soutien déguisé des autres guides. Salut ! les dégâts, les populations de l’espace communautaire se chargeront de payer la facture.
Isaac Tonyi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 + 2 =


Must Read

CAF: Ahmed Ahmed out pour corruption !

5ans de suspension de toute activité liée au football et une amande de 200 000 francs suisses. Telle est la sentence rendue, ce lundi...

Téléphonie mobile : l’ARCEP met en demeure Togocel et Moov

Les opérateurs de téléphonie mobile Togocellulaire et Atlantique Télécom-Togo (Moov) viennent d'écoper d'une mise en demeure pour "pratique de différentiation tarifaire des communications intra...

Togo / corrupteurs et corrompus Les profils…Et après ?

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a commandité un rapport d’étude sur...

Togo : un rapport diagnostic qui peint l’évidence du mal

Dans un rapport diagnostic de la corruption au Togo, la Haute Autorité de Prévention et de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées...

Sésame de l’enfer

Souffre-douleur, c’est le label de la CEDEAO, l’espace communautaire en proie à une course effrénée de ses dirigeants pour un Pouvoir à vie, en...